5 questions à Véronique Leduc

Véro en Nouvelle-Écosse

Véro en Nouvelle-Écosse

5 questions à Véronique Leduc de #MTL_Instantané.

JE NE PARS JAMAIS SANS…  

Un guide de voyage, même dans les voyages où je n’en aurais pas besoin parce que je déteste ne pas comprendre où je suis géographiquement, historiquement et culturellement parlant. J’ajoute à ça un paréo pour les après-midi à la plage autant que pour les soirées  fraiches, ma caméra (maintenant, mon téléphone peut faire), un calepin et des crayons.

JE POURRAIS Y VIVRE…  

J’ai toujours voulu vivre à New York pour un temps. Ça me titille encore. Est-ce que j’aimerais? Est-ce que je trouverais ça trop gros après un temps? Peut-être… Mais je devrai sûrement faire le test un jour: l’ambiance de cette ville m’attire.

J’Y MANGERAIS TOUS LES JOURS…

Ma journée idéale, que je répèterais facilement tous les jours: je déjeune au Brennan’s, à Nouvelle-Orléans, en Louisiane, et je m’y empiffre, sur la terrasse, d’un déjeuner 14 services accompagné de drinks matinaux comme eux seuls peuvent le faire (!), je dine avec un livre dans un café de la Havane, pour l’atmosphère qu’on y trouve, et pour souper, avec des amis, je mange des fajitas dans un resto du Mexique ou un pad-thai épicé dans un resto de la Thailande. L’important est de terminer la journée les pieds dans le sable.

J’AI DÉJÀ FAIT…

Des cours d’espagnol dans les montagnes de San Cristobal de las Casas au Mexique, appris comment faire des accras avec des mamas de la Guadeloupe, interviewé les Tunisiens dans les marchés de Tunis un mois après le printemps arabe, cherché des alligators dans les bayous de Louisiane,  encouragé les luchas libre à l’aréna de Mexico city , dormi avec les bédouins en Jordanie, été interviewée pour un vol dont on m’accusait à Cuba,  été fascinée par une démonstration des derviches tourneurs en Turquie, me suis fait frotter vigoureusement le corps dans un hammam au Maroc, goûté (et recraché) des sauterelles séchées offertes en guise de chips en Thaïlande, passé la nuit par terre dans une gare de France,  visité un cenote au Mexique, flotté dans la mer Morte de Jordanie, vécu chez la femme du chef du village en Afrique du Sud… et c’est pas fini!

JE N’AVOUERAIS JAMAIS MÊME SOUS LA TORTURE QUE…

J’ai passé volontairement une orange aux douanes terrestres américaines au cas où j’aurais un petit creux. J’ai eu droit à de très gros yeux de la part des douaniers et à un code rouge à mon dossier qui m’a suivi pendant trois ans! Mais ça reste entre nous, parce que mes amis viennent enfin d’arrêter de m’offrir des oranges avec un sourire en coin! 😉

Véro en Turquie

Véro en Turquie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s